Au réveil, nous allons rendre la voiture. Europcar nous dépose alors en ville. Un sacré service !

Nous prenons le petit déjeuner au Kaffitar, sorte de Starbucks local. Nous profitons du wifi pour regarder la météo française et on se dit que le temps va bien nous changer en rentrant.

Nous nous dirigeons vers le port. Il y a des bateaux, certes mais aussi un nombre incalculable de cabanes pour vendre des tours en mer pour observer les macareux et les baleines. Mais c'est assez sympa comme lieu.

Nous traversons ensuite la vieille ville, puis le quartier des ambassades, pour rejoindre un parc avec une grande marre aux canards. Nous nous rendons également à l'opéra qui a vu sur la mer. Les islandais ont aussi leurs objets d'art (qui ne servent pas à grand chose) dans la rue, notamment un bateau viking.

Nous déjeunons au pied de l'église Hallgrimskirkja, qui est très très très imposante. Au café Loki, nous dégustons, en terrasse, des assiettes islandaises. Truite sur tranche de pain brun, épicé, épais, un peu sucré (mais complètement différent d'un pain d'épices), sorte de brandade sur ce même pain, galette un peu épaisse avec tranches d'agneau et pâté de tête de mouton, purée de topinambour, poisson séché avec beurre, et pour finir... requin fermenté. Un goût indescriptible, plus fort que le roquefort, de l'ammoniac... Le poisson séché et le requin fermenté ne sont pas forcément les choses à retenir de la gastronomie islandaise. Mais c'est une expérience que chaque touriste se doit de tenter ! En dessert, on fait dans le classique : crèpes au sucre pour moi et cheesecake au yaourt local, le Skyr, pour Rudy.

L'après-midi est consacré au shopping. Mais pour les souvenirs, il va falloir casser la tirelire... Je trouve un beau pull islandais qui me tiendra bien au chaud cet hiver ! Petite pause au café Babalu, en terrasse toujours.

Nous arpentons les dernières rues et nous nous arrêtons sur une place où toutes les générations et toutes les nationalités se confondent. Les terrasses de café sont pleines, les skatteurs font leur show devant tous les passants. D'autres personnes se reposent sur les transats mis à disposition sur le petit carré d'herbe.

Pour le diner, nous irons au café Paris (pourtant nous n'avons pas le mal du pays ! Mais il a bonne réputation dans le guide).

Pour rentrer, nous passons d'abord proche d'une place squattée par tous les skatteurs et danseurs de rue. Des éléments en ciment ont été coulés dans la journée pour les skatteurs, les murs arborent d'immenses tags et la musique résonne. Une estrade, des jeunes de 10-12 ans qui se donnent en spectacle et qui se débrouillent plutôt bien. Nous allons voir le coucher de soleil sur la mer avant de rejoindre le camping.

Dernière nuit en Islande, déjà...

Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Jeudi 16 août : Reykjavik
Retour à l'accueil